Réponse de Pat Walsh à Gérard Fortin et Tim Buck

Category:  Historical Reprints
SourceL’Action Catholique, page 9
Québec-Canada
46ième année — No 14,089
Mardi 3 mars 1953

Qu’est-ce que c’est, L’Action catholique ?

« L’Action catholique (1915-1962), a longtemps été le quotidien préféré des ruraux, avec ses chroniques touchant tous les sujets de la vie courante.  Intitulé L’Action sociale de 1907 à 1915, il paraîtra ensuite sous le titre L’Action (1962-1971), puis L’Action-Québec de 1971 à 1973.  Les pages de ce quotidien populaire diffusé dans la grande région de Québec — un rival du Soleil de l’époque — regorgent d’information sur les préoccupations de ses contemporains. »

La source de cette dernière description est la Bibliothèque et archives du Québec dans sa collection « L’Action catholique (1915-1962) en ligne ».

 


Réponse de Pat Walsh
à Gérard Fortin et Tim Buck

Par Louis-Philippe Roy

 
On trouvera plus bas les textes de deux déclarations de M. Pat Walsh, ancien membre de diverses organisations communistes dont les révélations vendredi dernieront causé une certaine sensation au pays.  Dans ces textes, M. Walsh répond à Gérard Fortin, président du local 4 de l’Union des Bûcherons.
 

Réponse à Tim Buck

 
Tim Buck, le chef “apparent” du Parti Communiste au Canada, a déclaré à Toronto que j’étais un membre de l’Armée Républicaine Irlandaise.  Ceux qui connaissent un peu l’histoire d’Irlande savent que la guerre civile en Irlande a pris fin en 1922 avec l’éta­blis­se­ment de l’Etat libre d’Irlande.  Or je suis né en 1916 dans la ville de Québec, ce qui veut dire (selon le raisonnement du monsieur Buck) que je suis allé combattre pour L’ARL avant d’avoir atteint six ans&nbsp… quel soldat précoce tout de même.  Je déclare que je n’ai jamais fait partie de l’Armée Républicaine Irlandaise, et si Buck a été assez imbécile pour me croire quand je lui donne ce prétexte pour ne pas prendre une carte de membre du Parti Communiste, tant pis pour lui car je devine qu’en ce moment certains “camarades” de l’Ambassade Soviétique se préparent à “purger” Tim Buck pour s’être faite si facilement rouler.  Et en plus, si j’avais fait partie, de près ou de loin, de l’Armée Républicaine Irlandaise, mise hors la loi dans tout l’Empire Britannique, la Gendarmerie Royale m’aurait arrêté en 1939 et j’aurais été interné.

Quand Tim Buck parle “d’invention” en ce qui concerne mes accusations, il repète tout simplement un vieux cliché de nos Rouges.  Quand Fred Rose et Sam Carr ont été pris la main dans le sac pour espionnage en 1946, Tim Buck a été le premier à accuser le gouvernement fédérale d’avoir “inventé” les accusations d’espionnage contre les espions à la solde du Kremlin, mais les procès ont prouvé clairement que les Rose et les Carr étaient vraiment des espions.  Que Buck ne s’impatiente pas, je ferai des précisions avant longtemps.
 

Réponse à Gérard Fortin

Avant longtemps j’aurai l’occasion de prouver qui a trahi les Bûcherons, Gérard Fortin ou le sous-signé.  Je m’étonne d’entendre Gérard Fortin parler de “trahison” … lui qui a suivi trois cours spécialisés l’été passé sur le sabotage et l’espionnage dans des écoles secrètes du parti communiste, à Bracebridge dans l’Ontario, lui qui s’est vanté du matériel de guerre destiné au troupes Nationalistes chinoises pendant qu’il était organisateur communiste (pour ne pas dire plus) sur les navires, dans le Pacifique, en 1946.

J’affirme que Fortin a trahi non seulement les bûcherons, mais encore nos marins canadiens et les ouvrières de la Diva Shoe à Richmond en 1950 … en se servant de la classe ouvrière pour mieux camoufler son travail de communiste et de traître à son pays, de plus en se servant de l’argent des cotisations des bûcherons pour l’achat de propagande communiste, pour défrayer ses voyages à Montréal hebdomadairement afin d’assister aux assemblées du comité provincial du parti communiste (POP) et pour d’autres fins de propagande communiste, il se rend coupable de détournement de fonds, car les bûcherons honnêtes qui ont payé leurs cotisations avec de l’argent qu’ils ont si péniblement gagné, vont maintenant savoir que des milliers de dollars des fonds de l’UB et de l’UTCTB ont été employés pour des fins du parti communiste.  Fortin ne perd rien pour attendre et on verra à la fin qui a trahi la classe ouvrière — celui qui prend ses ordres de Moscou et qui jure seulement par Staline, ou celui qui a risqué sa vie pour mieux démasquer les agissements Rouges.

– 30 –

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s